Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 11:29
MARGUERITE

Sortie de « Marguerite » : 16 Septembre 2015
Réalisation : Xavier Giannoli


Note : 4/5

Résumé : Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l’Opéra.

Critique : Inspiré d'une histoire vraie, Marguerite nous fait vibrer du début à la fin.
L'histoire est plus tourné comme un drame qu'une comédie, même si il y a des scènes qui restent vraiment drôles. Personne ne lui dit qu'elle chante faux, il y a beaucoup d'hypocrisie dans ce milieu, mais c'est la passion de la baronne et d'entendre la vérité lui briserait sûrement le cœur, tout en sachant qu'elle le fait également pour que son mari soit fier d'elle, mari qui gambade ailleurs, s'éloigne et fait tout pour ne pas assister aux représentations de sa femme. Plusieurs sujets se croisent et s'entremêlent donc. La réalisation est superbe et prenante, décomposée en plusieurs chapitres, les décors sont très jolis, Catherine Frot est tout simplement époustouflante (pourtant je suis loin d'être adepte de cette actrice) et l'émotion est bien présente. Je vous le recommande vivement.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 10:38
LIFE

Sortie de « Life » : 09 Septembre 2015
Réalisation : Anton Corbijn


Note : 3,5/5

Résumé : Un jeune photographe qui cherche à se faire un nom croise un acteur débutant et décide de lui consacrer un reportage. Cette série de photos iconiques rendit célèbre le photographe Dennis Stock et immortalisa celui qui allait devenir une star : James Dean.

Critique : Ce n'est pas un film qui va divertir mais plutôt qui est intéressant, on en apprend plus sur une période de la vie de James Dean et de son ami et photographe Dennis Stock : leur rencontre, les difficultés qu'ils rencontrent, leur amitié naissante, les photos devenues cultes d'une idole...
Ne connaissant absolument pas la vie de ce dernier, et encore moins de sa rencontre avec le photographe, le film fait figure d'apprentissage sur un acteur culte des années 50. Robert Pattinson est toujours très bon dans son jeu d'acteur. Mais Dane DeHaan, acteur que je suis énormément depuis Chronicle, monte de plus en plus sur le devant de la scène. J'ai pu voir un côté de son jeu d'acteur que je ne connaissais pas encore, toujours épatant.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 10:33
PREMONITIONS

Sortie de « Prémonitions » : 09 Septembre 2015
Réalisation : Alfonso Poyart


Note : 2/5

Résumé : Un tueur en série énigmatique sévit à Atlanta, laissant le FBI totalement désemparé. Quoi qu’ils fassent, les enquêteurs ont toujours un coup de retard, comme si le tueur pouvait anticiper leurs mouvements à l’avance ! En désespoir de cause, ils se tournent vers le docteur John Clancy (Anthony Hopkins), un médium retraité dont les visions les ont aidés dans le passé.En étudiant le dossier, Clancy devine rapidement la raison pour laquelle le FBI est incapable de coincer le tueur : ce dernier possède le même don divinatoire que lui. Comment dès lors arrêter un tueur capable de prévoir l’avenir ? Commence alors une partie d’échecs impitoyable.

Critique : Mon dieu, quelle déception... Le scénario est original et pouvait être génial s'il était bien exploité, seulement c'est tout l'inverse. On assiste aux scènes sans donner aux spectateurs le goût de l'enquête. Tout est trop superficiel, sans profondeur et mal exploité. Même le mobile du tueur, pourtant intéressant et à débattre, nous est balancé comme ça, pas de suspens...
Colin Farrel s'en sort bien mais on le voit peu, et Anthony Hopkins a connu mieux en prestation.
On suit, on regarde, on reste neutre pendant le film et on oublie vite une fois ressorti.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 16:20
GREEN ROOM

VU AU FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE
Compétition


Sortie de « Green Room » : inconnue
Réalisation : Jeremy Saulnier


Note : 4/5

Résumé : Au terme d’une tournée désastreuse, le groupe de punk rock The Ain’t Rights accepte au pied levé de donner un dernier concert au fin fond de l’Oregon… pour finalement se retrouver à la merci d’un gang de skinheads particulièrement violents. Alors qu’ils retournent backstage après leur set, les membres du groupe tombent sur un cadavre encore chaud et deviennent alors la cible du patron du club et de ses sbires, plus que jamais déterminés à éliminer tout témoin gênant…

Critique : Après Blue Ruin, un film que je n'ai pas aimé, Jeremy Saulnier m'a épaté pour son nouveau long-métrage avec notamment en tête d'affiche Patrick Stewart. Un groupe de jeune punk rock se fait séquestrer par des skinheads car ils ont vu un cadavre. La quête de la survie commence... Assez violent (- de 16 ans), l'histoire nous tient en haleine du début à la fin, vont-ils s'en sortir ? Qui va mourir ? Que va t-il se passer s'ils sortent de la pièce ?
J'ai d'autant plus aimé que ce genre de film sort du lot face aux films de compétitions, qui sont principalement des drames. J'espère qu'il sortira au cinéma.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 16:05
SICARIO

VU AU FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE


Sortie de « Sicario » : 07 Octobre 2015
Réalisation : Denis Villeneuve

Note : 3/5

Résumé : La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique, l'équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre.

Critique : C'est un nouveau film assez réussi pour Denis Villeneuve, mais j'en suis ressortie un peu déçue car j'en attendais probablement trop, et le sujet ne m'a finalement pas autant intéressée que celui de Prisoners, ou encore Incendies.
Dans un contexte de lutte contre les cartels et la drogue, la jeune recrue Emily Blunt va se sentir un peu perdue et va découvrir des choses qui vont remettre en cause sa morale et ses valeurs. Le personnage de Benicio Del Toro est sans doute le plus intéressant du film, et la fin clôture de façon magistrale. Je pense que ce film va plaire à beaucoup de monde, il est de bonne qualité, mais ce sujet ne m'a malheureusement pas scotché à mon siège comme je l'attendais, c'est pourquoi je lui accorde une note correcte, mais pas plus.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 15:52
CRAZY AMY

VU AU FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE


Sortie de « Crazy Amy » : 18 Novembre 2015
Réalisation : Judd Apat
ow

Note : 3/5

Résumé : Depuis sa plus tendre enfance, le père d’Amy n’a eu de cesse de lui répéter qu’il n’est pas réaliste d’être monogame. Devenue journaliste, Amy vit selon ce crédo – appréciant sa vie de jeune femme libre et désinhibée loin des relations amoureuses, qu’elle considère étouffantes et ennuyeuses ; mais en réalité, elle s’est un peu enlisée dans la routine. Quand elle se retrouve à craquer pour le sujet de son nouvel article, un brillant et charmant médecin du sport nommé Aaron Conners, Amy commence à se demander si les autres adultes, y compris ce type qui semble vraiment l’apprécier, n’auraient pas quelque chose à lui apprendre.

Critique : Une comédie assez sympathique et qui divertit comme il faut. Amy, habituée aux relations d'un soir tombe amoureuse du sujet de son nouvel article. Bon, on voit la fin arriver à des kilomètres, c'est extrêmement prévisible, ce qui est un peu saoulant car c'est du vu et revu tombant dans le cliché américain. Mais, il y a quand même de très bonnes scènes d'humour où la salle rigolait ensemble, et ce plusieurs fois. Quelques longueurs parfois, mais le réalisateur remplit globalement son objectif : faire rire pendant la majeure partie de son film.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 15:48
LES COWBOYS

VU AU FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE


Sortie de « Les Cowboys » : 25 Novembre 2015
Réalisation : Thomas Bidegain

Note
: 4,5/5

Résumé : Une grande prairie, un rassemblement country western quelque part dans l’est de la France. Alain est l’un des piliers de cette communauté. Il danse avec Kelly, sa fille de 16 ans sous l’oeil attendri de sa femme et de leur jeune fils Kid. Mais ce jour là Kelly disparaît. La vie de la famille s’effondre. Alain n’aura alors de cesse que de chercher sa fille, au prix de l’amour des siens et de tout ce qu’il possédait. Le voilà projeté dans le fracas du monde. Un monde en plein bouleversement où son seul soutien sera désormais Kid, son fils, qui lui a sacrifié sa jeunesse, et qu’il traîne avec lui dans cette quête sans fin.

Critique : « Les CowBoys » a reçu le prix d'Ornano-Valenti à Deauville, qui récompense un premier film français, dans le but d’aider à sa reconnaissance, sa promotion et son exportation. C'est un très bon choix car il le mérite amplement.
Ce film traite de la disparition d'une jeune fille de 16 ans, quittant son cocon familial western pour le voile et l'islam, deux mondes opposés. Cette quête s'étend sur grand laps de temps, sans relâche, par le fils et par le père. Complètement prenant, on souffre de cette famille déchirée qui passe sa vie à rechercher Kelly, partie du jour au lendemain. Plusieurs thèmes sont abordés, comme le rapport à l'islam, la tension montante face aux attentats, la souffrance d'une famille, l'espoir, la question qu'on se pose tous, pourquoi ?
François Damien est très bon dans le drame, mais se fait voler la vedette par Finnegan Oldfield, grande révélation pour moi ! J'aimerais tellement vous parler de la fin, sublime et triste, mais je vous spoilerai, alors je vous laisserai découvrir ce film par vous-même.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 14:55
AGENTS TRES SPECIAUX : CODE U.N.C.L.E

VU AU FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE


Sortie de « Agents Très Spéciaux : Code U.N.C.L.E » : 16 Septembre 2015
Réalisation : Guy Ritchie


Note : 4/5

Résumé : Au début des années 60, en pleine guerre froide, Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E. retrace l'histoire de l'agent de la CIA Solo et de l'agent du KGB Kuryakin. Contraints de laisser de côté leur antagonisme ancestral, les deux hommes s'engagent dans une mission conjointe : mettre hors d'état de nuire une organisation criminelle internationale déterminée à ébranler le fragile équilibre mondial, en favorisant la prolifération des armes et de la technologie nucléaires. Pour l'heure, Solo et Kuryakin n'ont qu'une piste : le contact de la fille d'un scientifique allemand porté disparu, le seul à même d'infiltrer l'organisation criminelle. Ils se lancent dans une course contre la montre pour retrouver sa trace et empêcher un cataclysme planétaire.

Critique : Les films d'espionnage sont populaires cette année, voici celui de Septembre particulièrement réussi ! Les scènes d'action sont superbes accompagnées d'une grande touche d'humour qui est beaucoup appréciée. La mise en scène et la réalisation sont très originales, les plans nous font vivre le film et l'époque des années 60. Des acteurs efficaces : Armie Hammer remonte dans mon estime depuis la catastrophe Lone Ranger, Henry Cavill est aussi bon en espion qu'en Superman, et la belle Alicia Vikander monte en flèche.
Un très bon divertissement à voir.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 14:40
OCTOBER GALE

VU AU FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE


Sortie de « October Gale » : inconnue
Réalisation : Ruba Nadda

Note
: 1/5

Résumé : Suite au récent décès de son mari, le médecin Helen Matthew décide de revenir dans la petite île où se situe leur maison. Après le passage d’une violente tempête, elle se retrouve isolée du reste du monde. Un soir, un jeune homme échoue sur le rivage. Elle le conduit chez elle pour y panser ses plaies. Cette rencontre se révélera être tout autant salvatrice pour l’un que pour l’autre…

Critique : Mauvais. Thriller ? Histoire d'amour ? Rien de tout ça, l'histoire est très prévisible, les dialogues sont lourds, il y a beaucoup de scènes qui ne servent à rien et on y croit pas une seule seconde. Même Patricia Clarkson ne sauve pas ce film dont l'intrigue reste au bas de l'échelle, un film à éviter et à oublier.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 14:16
DOPE

VU AU FESTIVAL DU CINEMA AMERICAIN DE DEAUVILLE
Compétition Prix du Publ
ic


Sortie de « Dope » : 04 Novembre 2015
Réalisation : Rick Famuyiwa


Note : 5/5

Résumé : Malcom, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy et Jibs, ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l'université. Une invitation à une soirée underground va entrainer Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de « geek » à celui de mec cool, un « dope ».

Critique : Je met 5/5 car c'est le meilleur film de la compétition que j'ai vu à Deauville. Drôle, décalé, émouvant, moralisateur. Voici les ingrédients d'un film haut en couleur, très dynamique et réussi. Mêlés à une histoire de drogue involontairement, ces trois copains vont vivre une aventure qui va leur casser de leur routine et de leur statut de geek. La première partie est assez drôle, puis progressivement, le film découle vers une vraie leçon de morale. Le trio d'acteurs est très efficace, on retrouve d'ailleurs notre Lobby Boy de « The Grand Budapest Hotel ».
Une superbe surprise qui a été apprécié durant le festival puisqu'il a gagné le prix du public ! A voir à tout prix !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Cinéphile Critique
  • : Etant passionnée de cinéma, ce blog me servira à écrire mes avis personnels de films en fonction de l'actualité des sorties. Si vous souhaitez discuter d'un film, ou du cinéma en général, n'hésitez pas à poster un commentaire ;)
  • Contact

Recherche

Liens