Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 23:25

Sortie de « Une Vie Ailleurs » : 22 Mars 2017
Réalisation : Olivier Peyon

Note :
3/5

Résumé : C’est en Uruguay que Sylvie retrouve enfin la trace de son fils, enlevé il y a quatre ans par son ex mari. Avec l’aide précieuse de Mehdi, elle part le récupérer mais arrivés là-bas, rien ne se passe comme prévu : l’enfant, élevé par sa grand-mère et sa tante, semble heureux et épanoui. Sylvie réalise alors que Felipe a grandi sans elle et que sa vie est désormais ailleurs.

Critique : « Une vie ailleurs » nous raconte une histoire qui touchera forcément le public, celle d'un combat d'une mère pour retrouver son fils, enlevé par son père il y a de cela quatre ans. On assiste dès le début de l'histoire à l'arrivée de la mère en Uruguay avec un assistant social. Comment va t-elle approcher Filipe, que va t-elle lui dire, comment vont réagir sa tante et sa grand-mère ? Voici dont le film traite. On ressent de l'empathie pour cette mère, n'imaginant pas comment cela a du être difficile pour elle. Cependant l'histoire se déroule de façon assez lisse, la mayonnaise ne prend pas autant que je l'aurais imaginé et j'aurais pensé ressentir plus d'émotion que cela face à un sujet assez délicat, dommage.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 23:36

Sortie de « Grave » : 15 Mars 2017
Réalisation : Julia Ducournau

Note :
3,5/5

Résumé : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

Critique : Assez dérangeant comme film, mais pas mauvais. Grave nous raconte l'histoire de Justine, arrivée en école de véto et subissant le bizutage où on va la forcer à manger de la viande alors qu'elle a toujours été végétarienne. Element déclencheur autant dans sa personnalité que dans ses goûts culinaires, elle va peu à peu commence à devenir obsédé par la viande et la chair humaine. Elle va également avoir un comportement totalement différent de ce qu'elle était au début du film, accentué par les fêtes, l'alcool, le sexe... Il y a quelques scènes assez gores de cannibalisme et autres, mais qui restent quand même supportables. Donc oui c'est assez bizarre et dérangeant, je ne dirais pas que j'ai adoré mais il y a tout de même quelque chose d'intrigant dans cette histoire. La fin est d'ailleurs assez surprenante mais je n'en aurais pas vu d'autres à la place. A voir rien que pour ce scénario original.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 22:54

Sortie de « De Plus Belle » : 08 Mars 2017
Réalisation : Anne-Gaëlle Daval

Note :
3,5/5

Résumé : Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde…
C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire. Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…

Critique : Très joli film porté par une Florence Foresti qui nous montre ici qu'en plus de son talent d'humoriste, elle peut également jouer dans quelque chose de plus sérieux, de plus touchant, elle est rayonnante. L'histoire porte sur une femme touchée par le cancer et ses efforts pour sortir de sa solitude et de sa dépression. Ce film nous apporte de belles valeurs : réapprendre à avoir confiance en soi, à s'aimer, à s'ouvrir aux autres, à voir la vie du bon côté en gardant les bonnes choses et en jetant les mauvaises, tout ceci sans tomber dans le pathos. Une belle surprise.

 

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 22:50

Sortie de « Baby Phone » : Mercredi 08 Mars
Réalisation : Olivier Casas

Note :
3/5

Résumé : Au détour d’un dîner, les révélations faites à travers le baby-phone d’une chambre d’enfant  vont créer un véritable cataclysme au sein d’une famille et d’un groupe d’amis…

Critique : Petite comédie sans prétention,  « Baby Phone » nous fait passer un agréable moment malgré ses défauts. Le rythme du film est assez irrégulier, j'aurais aimé que les règlements de comptes soient un peu plus osés car j'ai plus souri que je n'ai ri. L'histoire nous présente par ces révélations quelques leçons de vie un peu vues et revues, mais cela reste attachant. Pas de nouveauté dans ce scénario, simplement un bon moment marquée par une très jolie musique au piano, ma scène préférée du film.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 23:49

Sortie de « Kong : Skull Island » : 08 Mars 2017
Réalisation : Jordan Vogt-Roberts

Note :
0,5/5

Résumé : Un groupe d'explorateurs plus différents les uns que les autres s'aventurent au cœur d'une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Ils ne savent pas encore qu'ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong

Critique : Mais quel immense navet, je n'en reviens pas !! Refaire un film sur King-Kong après le merveilleux long-métrage de Peter Jackson, c'était osé, mais là c'est une véritable honte. Rien ne va : les dialogues sont d'une nullité affligeante, les acteurs sont tous plus désolants les uns que les autres, les scènes d'actions sont ridicules avec des vieux plans au ralenti qui ne servent à rien, mais le pire reste le scénario. Il n'est d'aucun intérêt, aucun enjeu n'est d'ailleurs digne d'intérêt, c'est creux, c'est vide. Le seul point qui est positif, ce sont les effets spéciaux bien réalisés mais ça il fallait s'en douter, cependant cela ne suffit pas à relever le niveau d'un film. Il y a plein d'incohérences à rajouter dans cette « histoire », bref c'est une véritable catastrophe, comment peut-on nous pondre un film aussi pitoyable, on se fiche du monde.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 22:33

Sortie de « Logan » : 01 Mars 2017
Réalisation : James Mangold

Note :
4/5

Résumé : Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

Critique : « Logan » réussit son coup et nous signe un très bel au revoir à ce personnage culte, Wolverine. Différent des autres Marvel, celui-ci est d'entrée plus sombre et plus sanglant, dans un paysage la plupart du temps poussiéreux et désert. Logan est épuisé, toujours avec ses propres démons, s'occupant de Charles Xavier qui lui aussi n'est pas dans son meilleur jour. Mais une dernière mission l'appelle, protéger une fillette qui est loin d'être différente de lui. Dafne Keen qui l'interprète est fabuleuse, elle parle très peu mais tout passe par son faciès et sa gestuelle. J'ai eu un peu peur qu'elle ne fasse pas le poids avant d'aller voir ce film, mais ma peur s'est très vite estompée. Les scènes de combats mutantes sont très prenantes, on en redemande encore et encore.
Petit bémol, le « méchant » du film m'a déçu, il manque de charisme et de prestance, c'est loin d'être le point fort du film et c'est bien dommage, il ne m'a pas convaincu.
On ressort triste de quitter Wolverine, mais très satisfait de ce dernier film qui se montre plus à la hauteur que ses précédents.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 22:52

Sortie de « T2 Trainspotting » : 01 Mars 2017
Réalisation : Danny Boyle

Note :
4/5

Résumé : D’abord, une bonne occasion s’est présentée. Puis vint la trahison.
Vingt ans plus tard, certaines choses ont changé, d’autres non.
Mark Renton revient au seul endroit qu’il ait jamais considéré comme son foyer.
Spud, Sick Boy et Begbie l’attendent.
Mais d’autres vieilles connaissances le guettent elles aussi : la tristesse, le deuil, la joie, la vengeance, la haine, l'amitié, le désir, la peur, les regrets, l'héroïne, l’autodestruction, le danger et la mort. Toutes sont là pour l’accueillir, prêtes à entrer dans la danse...

Critique : Pari risqué pour Danny Boyle, mais pari réussi même si cette suite ne détronera évidemment jamais le premier. C'est un réel plaisir de retrouver cette bande de gars : Begbie l'impulsif, Spud le naïf, Sick Boy le manipulateur et Mark Renton le pote sympa mais traître. Ce dernier de retour dans sa bonne vieille ville d'Edimbourg, va passer faire un petit coucou à son entourage, mais son arrivée ne va pas forcément faire que des heureux. Sa trahison qui date de 20 ans va être remise sur le tapis, ainsi que leurs souvenirs, bon ou mauvais, leurs nouvelles galères et magouilles bref, ils sont de retours.
Moins déluré que le premier, mais quand même un peu foufou, c'est surtout un grand sentiment de nostalgie qui nous envahit et on n'a pas envie de les quitter. Il y a beaucoup de clins d'oeil par rapport au premier qui sont bien appréciés. La musique est toujours top, la réalisation et les plans de même, et je pense que quelques scènes me resteront bien en mémoire. On rigole bien et on remercie surtout Danny Boyle de nous avoir permis de revoir ces personnages cultes encore une fois au cinéma.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 22:51

Sortie de « John Wick 2 » : 22 Février 2017
Réalisation : Chad Stahelski

Note :
2,5/5

Résumé : John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle d’une mystérieuse confrérie de tueurs internationaux. Parce qu’il est lié à cet homme par un serment, John se rend à Rome, où il va devoir affronter certains des tueurs les plus dangereux du monde.

Critique : Pour les amateurs d'action et de baston, ce film est fait pour vous ! Keanu Reeves reprend du service dans cette suite de John Wick, toujours plus de bagarres, de voitures, d'effets spéciaux et un John Wick vraiment invincible, je me demande combien de personnes il a tué à lui tout seul d'ailleurs. Niveau scénario, j'ai plus été emballé par le premier opus que le second, un peu trop mafieux et creux à mon goût, je ne suis pas trop fan. Un divertissement pur et dur mais sur un genre qui personnellement, ne m'attire pas spécialement.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 22:52

Sortie de « Split » : 22 Février 2017
Réalisation : M. Night Shyamalan

Note :
4,5/5

Résumé : Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Critique : Après « The Visit », Shyamalan continue son ascension et reconquis son public avec son nouveau thriller très attendu, « Split ». Nous sommes face à un thriller très psychologique, puisque Kevin a un trouble de la personnalité développé, 23 cohabitent dans sa tête, et une 24ème s'apprête à surgir, cette dernière sera liée à l'enlèvement et la séquestration de trois adolescentes. Chapeau à James Mc Avoy, chaque personnalité qu'il incarne à son propre caractère, ses propres gestes et mimiques, nous avons l'impression de voir un acteur différent à chaque fois et on ne se mélange pas du tout, son travail a été bénéfique. Bien sûr, les 23 personnes ne sont pas toutes incarnées dans le film sinon ce serait le gros bordel, mais il y en a tout de même plusieurs qui sont approfondies. Anya Taylor, déjà vu dans « The Witch » et « Morgane » commence vraiment à monter en flèche et sera sans doute une nouvelle tête à suivre de près.
La présentation de ces personnages fictifs dans la première partie du film se révèle être assez « drôle » si je peux le dire, par certaines phrases ou mimiques, mais plus l'histoire avance, plus l'ambiance s'assombrit, la tension montant crescendo jusqu'à la fin de l'histoire. Kevin, qui nous faisait un peu marrer au début, nous fait complètement peur à la fin, face à la montée de la « Bête ».
Le film lance également la réflexion sur ce trouble psychologique : si le patient croit dur comme fer que l'une de ses personnalités est par exemple diabétique, est-ce que son corps l'assimile également ? C'est sur cette idée que Shyamalan va pousser le scénario encore plus loin pour nous délivrer un superbe thriller. Il y a également un petit caméo surprise de fin qui concorde parfaitement avec l'esprit du film. Un des films de l'année 2017 à voir absolument !

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 23:56

Sortie de « Brimstone » : 22 Mars 2017
Réalisation : Martin Koolhoven

Note :
4,5/5

Résumé : Dans l’Ouest américain, à la fin du XIX siècle.
Liz, une jeune femme d’une vingtaine d’années, mène une vie paisible auprès de sa famille.
Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite.
Liz devra prendre la fuite face à cet homme qui la traque sans répit depuis l’enfance…

Critique : J'ai vu ce film en avant-première en présence du réalisateur. Eh bien je dois dire que je suis littéralement conquise par Brimstone ! Avec pour rôles principaux Dakota Fanning et Guy Pearce, ce western n'est pas comme ceux que vous êtes habitués à voir, pas d'histoire de cow-boys et de hors la loi, pas d'histoire de vengeance. C'est une histoire de traque, intense j'insiste bien, d'une jeune femme face à un mystérieux prêcheur, dont vous allez assez vite connaître son rapport face à elle, ainsi que ses intentions. Je ne peux en dire plus, mais sachez que ce film porte en lui une véritable violence, autant visuelle que psychologique, non pas gratuite mais qui prend aux tripes et qui fait réaliser la sombre nature de l'être humain. Le rapport à la religion est loin d'être valorisé dans ce film, il montre surtout comment l'humain peut se cacher derrière celle-ci afin de faire tout ce qu'il veut. Cette traque sans répit nous montre aussi le sinistre traitement des femmes à cette époque, considérées comme des objets.
Le scénario se divise en plusieurs chapitres, pas forcément dans le temps chronologique mais on ne s'y perd absolument pas et on comprend vite sa structure. Les acteurs sont fabuleux et dégagent tous une émotion ou une noirceur sans faille.
Ma seule déception concerne Kit Harington, son personnage n'est que très peu approfondi et on aurait pu en faire quelque chose de plus poussé. « Brimstone » ne sort que dans un mois, mais retenez bien ce film car il vaut vraiment la peine d'être vu.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article

Présentation

  • : Cinéphile Critique
  • Cinéphile Critique
  • : Etant passionnée de cinéma, ce blog me servira à écrire mes avis personnels de films en fonction de l'actualité des sorties. Si vous souhaitez discuter d'un film, ou du cinéma en général, n'hésitez pas à poster un commentaire ;)
  • Contact

Recherche

Liens