Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 22:22

Sortie de « Fast And Furious 8 » : 12 Avril 2017
Réalisation : F. Gary Gray

Note :
3,5/5

Résumé : Maintenant que Dom et Letty sont en lune de miel, que Brian et Mia se sont rangés et que le reste de l’équipe a été disculpé, la bande de globetrotteurs retrouve un semblant de vie normale. Mais quand une mystérieuse femme entraîne Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors.
Des rivages de Cuba au rues de New York en passant par les plaines gelées de la mer arctique de Barrents, notre équipe va sillonner le globe pour tenter d'empêcher une anarchiste de déchaîner un chaos mondial et de ramener à la maison l’homme qui a fait d’eux une famille.

Critique : Nouvel opus de Fast and Furious, toujours aussi divertissant. Même si l'histoire est souvent déjà-vue et assez clichée, on apprécie car on vient voir ce film pour s'en mettre plein la vue et c'est réussi : grosses cascades en voiture, vitesse, effets spéciaux, bref du spectaculaire comme d'habitude même si je doute que dans la vraie vie, on puisse faire ce genre de choses, mais c'est un plaisir coupable. On retrouve la team habituelle, Charlize Theron incarne le rôle de la méchante et c'est assez réussi. Pas mal de petites touches d'humour complètent cette histoire, et on a le droit également à un petit clin d'oeil suite au regretté Paul Walker. Du pur divertissement qui fonctionne toujours autant.
 

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 23:24

Sortie de « A Bras Ouverts » : 05 Avril 2017
Réalisation : Philippe de Chauveron

Note :
2,5/5

Résumé : Figure de la scène littéraire et médiatique française, Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités. Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d'appliquer ce qu'il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face. Mais dès le soir-même, on sonne à la porte de sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette… Les convictions des Fougerole vont être mises à rude épreuve !

Critique : Bof bof... La nouvelle comédie de Philippe de Chauveron n'est pas du même niveau de « Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? ». On connait l'histoire, la famille Fougerole accueille chez elle, un peu contre sa volonté pour se faire bien voir, une famille de Roms et leur caravane. On aurait pu s'attendre à de bonnes scènes cocasses, mais finalement on ne rit pas beaucoup, on sourit seulement... Un peu lourdingue par moment, emmagasinant une succession de clichés, cette comédie n'est pas vraiment à la hauteur. De plus, je m'attendais à une fin prévisible mais là c'est assez ridicule. Ca passe le temps, mais on oublie assez vite en ressortant du cinéma.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 23:23

Sortie de « Baby Boss » : 29 Mars 2017
Réalisation : Tom McGrath

Note :
3,5/5

Résumé : C'est toujours un choc de voir ses parents rentrer à la maison avec un bébé dans les bras – surtout quand il porte une cravate, qu’il se balade avec un attaché-case et qu’il a la voix d’un quinquagénaire !
Si Tim, 7 ans, ne voit pas d’un très bon œil ce «Baby Boss» débarquer chez lui, il découvre qu’il a en réalité affaire à un espion et que lui seul peut l’aider à accomplir sa mission ultra secrète… Car Baby Boss se prépare à un affrontement titanesque entre les bébés et…. les toutous, charmants petits chiots qui vont bientôt être vendus pour remplacer les bébés dans le cœur des parents !

Critique : Un bon film d'animation qui m'a fait passer un agréable moment. L'histoire plaira aux petits comme aux grands, elle est prévisible mais pas dérangeante pour autant. Si quelques moments sont assez farfelus de part l'imagination de Tim, il se cache derrière une jolie morale (assez d'amour pour tout le monde dans une famille face à l'arrivée d'un petit frère). L'humour est assez enfantin mais quelques clins d'oeil feront rire aussi les adultes. Pas de grande prétention, mais c'est divertissant, mignon et touchant.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 22:30

Sortie de « Ghost In The Shell » : 29 Mars 2017
Réalisation : Rupert Sanders

Note :
2/5

Résumé : Dans un futur proche, le Major est unique en son genre: humaine sauvée d’un terrible accident, son corps aux capacités cybernétiques lui permet de lutter contre les plus dangereux criminels. Face à une menace d’un nouveau genre qui permet de pirater et de contrôler les esprits, le Major est la seule à pouvoir la combattre. Alors qu’elle s’apprête à affronter ce nouvel ennemi, elle découvre qu’on lui a menti : sa vie n’a pas été sauvée, on la lui a volée. Rien ne l’arrêtera pour comprendre son passé, trouver les responsables et les empêcher de recommencer avec d’autres.

Critique : C'est un avis assez subjectif que je vais donner mais ce film n'est vraiment pas ma tasse de thé. L'ayant d'abord découvert par le biais de sa bande-annonce, je n'arrivais pas trop à le cerner, eh bien après visionnage, je n'ai pas plus avancer. Je n'ai jamais entendu parler de ce manga, donc je ne connaissais absolument pas l'histoire et je pense que quelqu'un qui ne connait rien du manga est paumé dans ce film. Mis à part une grande qualité visuelle (Imax surtout), l'histoire ne m'a pas du tout intéressé. On nous plonge dès le début dans l'action et dans un scénario classique où les scènes s'enchainent les unes après les autres, sans profondeur, sans émotions, c'est trop lisse. On comprend la globalité mais pas vraiment les détails, certaines scènes ou certains persos me paraissaient non crédibles.
Et personnellement, je trouve qu'on s'en va trop loin dans la science-fiction, l'idée de base était attrayante mais ce qu'ils en ont fait fait fuir. En regardant le film, cela ne m'a pas donné envie de me pencher sur les mangas... Je conseillerais ce film aux amateurs du manga j'imagine, et encore.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 23:19

Sortie de « La Belle Et La Bête » : 22 Mars 2017
Réalisation : Bill Condon

Note :
4,5/5

Résumé : Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S'étant perdu une nuit dans la forêt, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d'amour pour elle, mais victime d'une terrible malédiction.

Critique : J'ai été littéralement conquise par cette nouvelle adaptation en film Disney de la Belle et la Bête. L'histoire est très fidèle au film d'animation, et on retourne en enfance. Visuellement, c'est magnifique sur toute la ligne, que ce soit les paysages, le château, la Bête et ses serviteurs, les costumes ou encore la forêt. On prend donc plaisir à suivre cette histoire et à entendre de nouveau les chansons cultes ou bien à en découvrir de nouvelles. Il y a également quelques petites libertés scénaristiques qui ajoutent plus de profondeur aux personnages et qui s'emboîtent parfaitement avec la trame principale. Les acteurs sont tous excellents, mention spéciale à notre détestable mais fabuleux Gaston (Luke Evans), le personnage lui colle à la peau.
Le temps passe à une vitesse folle, on est sous l'enchantement de ce conte du début à la fin, et même si je connaissais l'histoire, je n'ai pu m'empêcher de verser ma petite larme, c'est très touchant.
Disney continue après « Le livre de la Jungle » et à présent « La Belle et la Bête » à nous en mettre plein les yeux, restez sur cette bonne voie.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 23:25

Sortie de « Une Vie Ailleurs » : 22 Mars 2017
Réalisation : Olivier Peyon

Note :
3/5

Résumé : C’est en Uruguay que Sylvie retrouve enfin la trace de son fils, enlevé il y a quatre ans par son ex mari. Avec l’aide précieuse de Mehdi, elle part le récupérer mais arrivés là-bas, rien ne se passe comme prévu : l’enfant, élevé par sa grand-mère et sa tante, semble heureux et épanoui. Sylvie réalise alors que Felipe a grandi sans elle et que sa vie est désormais ailleurs.

Critique : « Une vie ailleurs » nous raconte une histoire qui touchera forcément le public, celle d'un combat d'une mère pour retrouver son fils, enlevé par son père il y a de cela quatre ans. On assiste dès le début de l'histoire à l'arrivée de la mère en Uruguay avec un assistant social. Comment va t-elle approcher Filipe, que va t-elle lui dire, comment vont réagir sa tante et sa grand-mère ? Voici dont le film traite. On ressent de l'empathie pour cette mère, n'imaginant pas comment cela a du être difficile pour elle. Cependant l'histoire se déroule de façon assez lisse, la mayonnaise ne prend pas autant que je l'aurais imaginé et j'aurais pensé ressentir plus d'émotion que cela face à un sujet assez délicat, dommage.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 23:36

Sortie de « Grave » : 15 Mars 2017
Réalisation : Julia Ducournau

Note :
3,5/5

Résumé : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

Critique : Assez dérangeant comme film, mais pas mauvais. Grave nous raconte l'histoire de Justine, arrivée en école de véto et subissant le bizutage où on va la forcer à manger de la viande alors qu'elle a toujours été végétarienne. Element déclencheur autant dans sa personnalité que dans ses goûts culinaires, elle va peu à peu commence à devenir obsédé par la viande et la chair humaine. Elle va également avoir un comportement totalement différent de ce qu'elle était au début du film, accentué par les fêtes, l'alcool, le sexe... Il y a quelques scènes assez gores de cannibalisme et autres, mais qui restent quand même supportables. Donc oui c'est assez bizarre et dérangeant, je ne dirais pas que j'ai adoré mais il y a tout de même quelque chose d'intrigant dans cette histoire. La fin est d'ailleurs assez surprenante mais je n'en aurais pas vu d'autres à la place. A voir rien que pour ce scénario original.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 22:54

Sortie de « De Plus Belle » : 08 Mars 2017
Réalisation : Anne-Gaëlle Daval

Note :
3,5/5

Résumé : Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde…
C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire. Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…

Critique : Très joli film porté par une Florence Foresti qui nous montre ici qu'en plus de son talent d'humoriste, elle peut également jouer dans quelque chose de plus sérieux, de plus touchant, elle est rayonnante. L'histoire porte sur une femme touchée par le cancer et ses efforts pour sortir de sa solitude et de sa dépression. Ce film nous apporte de belles valeurs : réapprendre à avoir confiance en soi, à s'aimer, à s'ouvrir aux autres, à voir la vie du bon côté en gardant les bonnes choses et en jetant les mauvaises, tout ceci sans tomber dans le pathos. Une belle surprise.

 

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 22:50

Sortie de « Baby Phone » : Mercredi 08 Mars
Réalisation : Olivier Casas

Note :
3/5

Résumé : Au détour d’un dîner, les révélations faites à travers le baby-phone d’une chambre d’enfant  vont créer un véritable cataclysme au sein d’une famille et d’un groupe d’amis…

Critique : Petite comédie sans prétention,  « Baby Phone » nous fait passer un agréable moment malgré ses défauts. Le rythme du film est assez irrégulier, j'aurais aimé que les règlements de comptes soient un peu plus osés car j'ai plus souri que je n'ai ri. L'histoire nous présente par ces révélations quelques leçons de vie un peu vues et revues, mais cela reste attachant. Pas de nouveauté dans ce scénario, simplement un bon moment marquée par une très jolie musique au piano, ma scène préférée du film.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 23:49

Sortie de « Kong : Skull Island » : 08 Mars 2017
Réalisation : Jordan Vogt-Roberts

Note :
0,5/5

Résumé : Un groupe d'explorateurs plus différents les uns que les autres s'aventurent au cœur d'une île inconnue du Pacifique, aussi belle que dangereuse. Ils ne savent pas encore qu'ils viennent de pénétrer sur le territoire de Kong

Critique : Mais quel immense navet, je n'en reviens pas !! Refaire un film sur King-Kong après le merveilleux long-métrage de Peter Jackson, c'était osé, mais là c'est une véritable honte. Rien ne va : les dialogues sont d'une nullité affligeante, les acteurs sont tous plus désolants les uns que les autres, les scènes d'actions sont ridicules avec des vieux plans au ralenti qui ne servent à rien, mais le pire reste le scénario. Il n'est d'aucun intérêt, aucun enjeu n'est d'ailleurs digne d'intérêt, c'est creux, c'est vide. Le seul point qui est positif, ce sont les effets spéciaux bien réalisés mais ça il fallait s'en douter, cependant cela ne suffit pas à relever le niveau d'un film. Il y a plein d'incohérences à rajouter dans cette « histoire », bref c'est une véritable catastrophe, comment peut-on nous pondre un film aussi pitoyable, on se fiche du monde.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article

Présentation

  • : Cinéphile Critique
  • Cinéphile Critique
  • : Etant passionnée de cinéma, ce blog me servira à écrire mes avis personnels de films en fonction de l'actualité des sorties. Si vous souhaitez discuter d'un film, ou du cinéma en général, n'hésitez pas à poster un commentaire ;)
  • Contact

Recherche

Liens