Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 16:13

un-homme-ideal.jpg

Sortie de « Un Homme Idéal » : 18 Mars 2015
Réalisation : Yann Gozlan

 

Note : 3,5/5

Résumé : Mathieu, 25 ans, aspire depuis toujours à devenir un auteur reconnu. Un rêve qui lui semble inaccessible car malgré tous ses efforts, il n'a jamais réussi à être édité. En attendant, il gagne sa vie en travaillant chez son oncle qui dirige une société de déménagement...
Son destin bascule le jour où il tombe par hasard sur le manuscrit d'un vieil homme solitaire qui vient de décéder. Mathieu hésite avant finalement de s'en emparer, et de signer le texte de son nom...
Devenu le nouvel espoir le plus en vue de la littérature française, et alors que l'attente autour de son second roman devient chaque jour plus pressante, Mathieu va plonger dans une spirale mensongère et criminelle pour préserver à tout prix son secret...

Critique : Une histoire géniale avec un scénario très bien ficelé mais qui se gâche malheureusement par sa fin. Tout d'abord, je ne m'attendais pas du tout à cela en voyant la bande-annonce, j'y voyais un film avec une intrigue assez calme. Mathieu s'approprie le livre d'un homme décédé, mais quelqu'un le découvre. C'est alors qu'on part dans un problème qui ne fait que s'aggraver scène après scène, avec des conséquences littéralement énormes, digne d'un superbe thriller ! On est sous tension pendant tout le film, on est anxieux par rapport au personnage. Pierre Niney joue avec perfection, on le découvre sous un autre angle. C'est un acteur très prometteur de sa génération.
Tout est vraiment parfait jusqu'à la fin du film, qui m'a posé quelques problèmes.
Attention, la suite est un spoiler alors ne lisez pas si vous ne l'avez pas vu !
Tout le monde croit qu'il est mort dans un accident de voiture alors que c'est son maitre chanteur. Pourquoi n'a t-on pas fait des relevés d'empreintes dentaires pour s'apercevoir que ce n'est pas Matthieu ?
Par rapport au filleul retrouvé dans la mer, la police a affirmé qu'elle a retrouvé d'autres empreintes ADN (celle de Matthieu) sur le cadavre. Nous n'en n'entendons plus parler après, alors que Mathieu aurait du être démasquer.
Dernier petit problème, mais moins grave. Il est très connu en tant qu'écrivain, et pourtant personne ne le reconnaît ? Ok il se cache, mais il n'est pas parti se cacher bien loin, et il continue à travailler à visage découvert.
Si quelqu'un a des suggestions à m'apporter, je suis preneuse ! Car ces réflexions me gênent et par conséquent, ne me permettent plus de dire que ce film est parfait de A à Z, bien que dans l'ensemble, l'histoire est énormément intrigante. A vous de juger. 

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 20:59

big-eyes.jpg

Sortie de « Big Eyes » : 18 Mars 2015
Réalisation : Tim Burton

 

Note : 4,5/5

Résumé : BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier. Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.

Critique : Un biopic très réussi pour Tim Burton, réalisateur que j'admire beaucoup. Cette histoire vraie a tout pour plaire : une arnaque incontestable, des personnages autant fabuleux que menteurs, une touche Burtonienne face à une réalisation de qualité, des portraits d'enfants aux gros yeux magnifiques, un visuel extrêmement coloré...
On adore détester Christoph Waltz dans son rôle d'hypocrite et de manipulateur, allant même jusqu'au ridicule. Amy Adams a un rôle tout inverse : très fragile, timide mais talentueuse, ses yeux reflètent ses tableaux.
C'est drôle, émouvant, beau, triste, joyeux, juste, délicieux à visionner. La scène de fin au tribunal est tout simplement exquise. Tim Burton montre ici qu'il a plus d'un tour dans son sac !

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 19:54

lazarus-effects.jpg

Sortie de « Lazarus Effect » : 11 Mars 2015
Réalisation : David Gelb

 

Note : 2,5/5

Résumé : Une équipe de chercheurs universitaires découvre comment ramener les morts à la vie. Ils n'imaginent pas ce que leurs expériences vont déclencher.

Critique : Toujours le même avis ou presque concernant les films d'horreurs, passable. Olivia Wilde a un regard qui nous glace le sang, et je fus agréablement surprise de voir Evan Peters dans le film.
L'histoire n'a rien d'original, et on se doute de ce qui va se passer. Les effets de peur ne sont qu'à moitié réussis. C'est dommage car les acteurs sont bons, mais l'histoire est trop banale.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 23:35

the-voices.jpg

Sortie de « The Voices » : 11 Mars 2015
Réalisation : Marjane Satrapi

 

Note : 4,5/5

Résumé : Jerry vit à Milton, petite ville américaine bien tranquille où il travaille dans une usine de baignoires. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante que compréhensive, à qui il révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona - la délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Bref, tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire - du moins tant qu’il n’oublie pas de prendre ses médicaments...

Critique : Un très bon film d'humour noir original et loufoque ! Ryan Reynolds est vraiment parfait pour ce rôle ! Il a cet air tellement naïf sur son visage, tellement enfantin qu'on a de l'empathie pour ce personnage alors que c'est tout de même un meurtrier.
Le bon et le mauvais côté de ce schizophrène est matérialisé par son chien et par son chat. Les scènes sont vraiment comiques et le chat est excellent ! Il y a beaucoup d'humour, mêlé à ce côté sombre, les meurtres etc. Tout est bien pensé, Jerry est analysé sous toutes les formes, on voit ce qui se passe dans sa tête et en dehors et la réalisation est nickel. Un plus pour les couleurs vives qui donnent à ce scénario un petit côté « Burton ».
Bref, je l'attendais ce film, et c'est tout simplement génial, un bon gros délire.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 22:51

chappie.jpg

Sortie de « Chappie » : 04 Mars 2015
Réalisation : Neil Blomkamp

 

Note : 3,5/5

Résumé : Dans un futur proche, la population, opprimée par une police entièrement robotisée, commence à se rebeller. Chappie, l’un de ces droïdes policiers, est kidnappé. Reprogrammé, il devient le premier robot capable de penser et ressentir par lui-même. Mais des forces puissantes, destructrices, considèrent Chappie comme un danger pour l’humanité et l’ordre établi. Elles vont tout faire pour maintenir le statu quo et s’assurer qu’il soit le premier, et le dernier, de son espèce.

Critique : Un bon film sur l'intelligence artificielle. Chappie premier robot doté de cette intelligence  est très attachant par sa naïveté et son approche avec les gens. Etonnant de voir Die Antwoord dans les rôles principaux ou presque, mais de bons acteurs. L'histoire est bien construite et passionnante, de part son dynamisme et l'évolution du film. Il est plaisant de revoir Dev Patel en tant que créateur et Hugh Jackman en tant que méchant.
Je reste cependant sur ma fin, car je crois en la possibilité d'une intelligence artificielle, mais je ne crois pas en la fin du film qui me paraît trop surréaliste...
Une histoire touchante mais qui possède quelques imperfections.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 23:33

birdman.jpg

Sortie de « Birdman » : 25 Février 2015
Réalisation : Alejandro Gonzalez Inarritu

 

Note : 4,5/5

Résumé : À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…
S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir...

Critique : Un film oscarisé, qui sort vraiment du lot. Un homme devenu « has been » après avoir incarné un super-héros, qui de mieux pour interpréter ce rôle que Michael Keaton ? Il nous livre une véritable performance qui va rebooster sa carrière. Ce personnage est obsédé par sa gloire passée et on le découvre tel quel, mais aussi en compagnie de son entourage, sa fille, ses collègues, son ex-femme... Le film est plus un film « psychologique » qu'un film de super-héros.
La mise en scène est vraiment exceptionnelle, de sorte à ce que l'histoire nous apparaît comme une seule et longue scène, accompagné d'un même tempo qui colle juste, Bravo !
Il y a également de l'humour, les dialogues sont supers, bref, un film à voir absolument cette année !

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 23:32

projet-almanac.jpg

Sortie de « Projet Almanac » : 25 Février 2015
Réalisation : Dean Israelite

 

Note : 2,5/5

Résumé : Et si vous aviez une seconde chance… Que feriez-vous ? Que changeriez-vous ? Jusqu'où iriez-vous ? Quatre adolescents font une découverte qui va changer leur vie : une machine aux possibilités infinies… mais aux conséquences parfois irréversibles. Serez-vous prêts à vivre et revivre l'expérience de votre vie ?

Critique : Je m'attendais à pire, mais ce n'est pas pour autant une pépite. Le film débute avec la construction de la machine, un peu trop lente à mon goût. Puis les voyages dans le temps arrive, et là ça devient assez fun. Qui ne rêverait pas de gagner au loto en connaissant les chiffres à l'avance ? D'aller à un festival et s'éclater ? Bref c'est très sympa. Les problèmes arrivent car qui dit retour dans le passé dit changement dans le présent, un peu du genre effet papillon mais version « ados ».
Dommage qu'il y ait des incohérences dans l'histoire et on suit cette histoire sans grand accrochage.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 21:46

realite.jpg

Sortie de « Réalité » : 18 Février 2015
Réalisation : Quentin Dupieux

 

Note : 3/5

Résumé : Jason Tantra, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d'horreur. Bob Marshall, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition : Jason a 48 heures pour trouver le meilleur gémissement de l'histoire du cinéma…

Critique : C'est bizarre, je ne sais pas vraiment si j'ai adoré ou bien détester... Je sais que l'univers de Quentin Dupieux est spécial, mais là c'est vraiment très spécial !
Les acteurs sont tous excellents (Alain Chabat, Jonathan Lambert...) et il y a quelques scènes vraiment très drôles et ridicules (notamment la scène où Chabat essaie de trouver un gémissement).
La première partie du film m'a totalement captivé, je pensais avoir la maîtrise du sens des films en regardant les détails etc... et puis la seconde partie est arrivée, et là j'étais complètement larguée. Fiction ? Réalité ? Réalité ? Fiction ? Je ne comprenais plus le scénario.
C'est dommage car à vouloir trop faire du décalé, on égare beaucoup de spectateurs.
Peut être le regarderais-je une deuxième fois pour essayer de mieux cerner...

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 21:43

bob-l-eponge.jpg

Sortie de « Bob L'éponge : Un Héros Sort De L'eau » : 18 Février 2015
Réalisation : Tom Kenny & Bill Fargebakke & Clancy Brown

 

Note : 3/5

Résumé : Tout baigne à Bikini Bottom pour Bob l’éponge, l’éternel optimiste et ses amis: Patrick l’étoile de mer fidèle, Carlo le calamar égoïste, Sandy l’écureuil et Monsieur Krabs, le crustacé obsédé par l’argent!
Cependant tout bascule quand la recette du pâté de crabe est volée par le diabolique pirate Steak Barbare (et les mouettes qui ne le quittent jamais…) ! Pour sauver leur monde, Bob et ses amis vont unir leurs forces (avec l’aide de Plankton, l’ennemi de toujours !) et débarquer dans le nôtre ! Transformés en super-héros, ils vont apprendre à maîtriser leurs super-pouvoirs, mais … ça va faire des vagues !

Critique : Si vous n'avez jamais regardé Bob l'éponge, passez votre chemin. C'est assez sympa et amusant mais par moment vraiment trop enfantin. Les scènes où ils se retrouvent hors de l'eau sont trop « lourdes » mais heureusement elles ne sont pas trop longues. Le côté animé est beaucoup mieux, et cela fait plaisir de voir ces personnages sur grand écran.
Les petits vont adorer, en tout cas.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 00:06

american-sniper.jpg

Sortie de « American Sniper » : 18 Février 2015
Réalisation : Clint Eastwood

 

Note : 3,5/5

Résumé : Tireur d'élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d'innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de "La Légende". Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu'il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l'angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s'imposant ainsi comme l'incarnation vivante de la devise des SEAL : "Pas de quartier !" Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu'il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

Critique : Un bon film de guerre porté par Chris Kyle, véritable tireur d'élite, appelé « La Légende ». La réalisation est excellente, et les mises en scènes de guerre sont poignantes et dures.
Bradley Cooper est très investi dans son rôle et ça se voit, beau travail.
Cependant, le film manque d'émotion, surtout vers la fin, et c'est vrai que l'on sent un peu trop le patriotisme. Mais la psychologie du personnage est intéressante, entre son désir de servir sa nation, l'amour de sa famille et son changement mental progressif dans la paranoïa, avant de s'en rendre compte, peu à peu.
Un film qui est bon dans sa réalisation, mais qui possède tout de même quelques lacunes.

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article

Présentation

  • : Cinéphile Critique
  • Cinéphile Critique
  • : Etant passionnée de cinéma, ce blog me servira à écrire mes avis personnels de films en fonction de l'actualité des sorties. Si vous souhaitez discuter d'un film, ou du cinéma en général, n'hésitez pas à poster un commentaire ;)
  • Contact

Recherche

Liens