Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 22:52

Sortie de « Split » : 22 Février 2017
Réalisation : M. Night Shyamalan

Note :
4,5/5

Résumé : Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Critique : Après « The Visit », Shyamalan continue son ascension et reconquis son public avec son nouveau thriller très attendu, « Split ». Nous sommes face à un thriller très psychologique, puisque Kevin a un trouble de la personnalité développé, 23 cohabitent dans sa tête, et une 24ème s'apprête à surgir, cette dernière sera liée à l'enlèvement et la séquestration de trois adolescentes. Chapeau à James Mc Avoy, chaque personnalité qu'il incarne à son propre caractère, ses propres gestes et mimiques, nous avons l'impression de voir un acteur différent à chaque fois et on ne se mélange pas du tout, son travail a été bénéfique. Bien sûr, les 23 personnes ne sont pas toutes incarnées dans le film sinon ce serait le gros bordel, mais il y en a tout de même plusieurs qui sont approfondies. Anya Taylor, déjà vu dans « The Witch » et « Morgane » commence vraiment à monter en flèche et sera sans doute une nouvelle tête à suivre de près.
La présentation de ces personnages fictifs dans la première partie du film se révèle être assez « drôle » si je peux le dire, par certaines phrases ou mimiques, mais plus l'histoire avance, plus l'ambiance s'assombrit, la tension montant crescendo jusqu'à la fin de l'histoire. Kevin, qui nous faisait un peu marrer au début, nous fait complètement peur à la fin, face à la montée de la « Bête ».
Le film lance également la réflexion sur ce trouble psychologique : si le patient croit dur comme fer que l'une de ses personnalités est par exemple diabétique, est-ce que son corps l'assimile également ? C'est sur cette idée que Shyamalan va pousser le scénario encore plus loin pour nous délivrer un superbe thriller. Il y a également un petit caméo surprise de fin qui concorde parfaitement avec l'esprit du film. Un des films de l'année 2017 à voir absolument !

Partager cet article

Repost 0
Published by Johanna
commenter cet article

commentaires

Enedis 24/03/2017 13:59

"Bien sûr, les 23 personnes ne sont pas toutes incarnées dans le film sinon ce serait le gros bordel"
Je ne pense pas que la raison de ne pas utiliser les 23 personnalités soit vraiment à cause d'un éventuel "gros bordel" généré.
C'est peut être plus vendeur pour la bande annonce et c'est plus dur de faire un scénario qui les utilise bien. Du coup on réduit et hop problème résolu

J'ai moins aimé aussi le passage en mode surnaturel vers la fin. Avant ça le film fait "réaliste" mais après on passe en mode fantastique et ça m'a sorti un peu de l’histoire...

TaxeurDeCompote 24/02/2017 19:45

+1. Un très bon moment. Bonne histoire, bonne réal, bons acteurs. Et vive Hedwig! (rien à voir avec la chouette d'Harry Potter). Merci Mr Shyamalan.

Présentation

  • : Cinéphile Critique
  • Cinéphile Critique
  • : Etant passionnée de cinéma, ce blog me servira à écrire mes avis personnels de films en fonction de l'actualité des sorties. Si vous souhaitez discuter d'un film, ou du cinéma en général, n'hésitez pas à poster un commentaire ;)
  • Contact

Recherche

Liens